Italie,  Venise

Carnaval de Venise !

Avant le grand plongeon dans le carnaval…

Coucou les amis, aujourd’hui, c’est parti pour quelques points à connaître pour bien aborder le carnaval de Venise.

Uno !

À Venise tout se fait par voie maritime et le vaporetto est pour Venise ce que le bus est pour Paris. Il faut savoir que le prix d’un aller simple en vaporetto est de 7,50 euros, d’où la nécessité absolue de prendre des forfaits de 24, 48, 72 heures ou de 7 jours. Vous trouverez toutes les informations concernant les forfaits sur https://www.e-venise.com/transports-venise-vaporetto-actv.htm.

Nous avons pris le forfait de 7 jours à 60 euros par personne, certes c’est un peu cher mais c’était très confortable de ne pas avoir à acheter un billet à chaque fois.
Conseil : achetez les forfaits vaporetto à l’intérieur de la gare Santa Lucia, en face des quais d’arrivée des trains au centre d’information . Évitez absolument les caisses à la sortie de la gare, le long du Grand Canal, car il y a beaucoup trop de monde.

Due !

Toujours au centre d’information, vous trouverez un programme, sous forme papier, avec les différents points forts quotidiens du carnaval. Alors là attention, je vous conseille vivement de vérifier quotidiennement, les informations sur le site officiel du carnaval  http://www.carnevale.venezia.it/ avant de vous rendre à un événement. Et oui, les vénitiens peuvent nous réserver de drôles de surprises. Exemple : le vol de l’ange, annoncé sur le programme papier à midi, a eu lieu une heure avant. Comme nous l’a dit une italienne, rencontrée dans la foule : “les italiens sont plus ponctuels que les suisses “.

Tre !

Pour le logement, évitez la location des appartements sur  la place Saint Marc et tout près, à moins d’être des couche-tard. Tous les soirs, il y a un concert sur cette place jusqu’à 22 heures. Le quartier du Rialto aussi, car sous les halles du marché du poisson, il y a un concert chaque soir. Ceci dit, à moins d’avoir une chambre très bien insonorisée, la période du carnaval est plutôt bruyante le soir, donc pensez à vos boules Quies, pour les sensibles du sommeil.

Quattro !

Y-a-t-il foule à Venise pendant le carnaval ?

Je ne vais pas vous mentir, bien sûr qu’il y a du monde ici. D’ailleurs si vous prévoyez d’aller sur la place Saint Marc pour un événement en particulier, allez-y au moins une heure avant, car la place est complètement fermée dès que le nombre maximum de personnes autorisées sur la place est atteint.
Les artères principales autour de la place St Marc et du Rialto sont très chargées mais vous pouvez facilement trouver des endroits calmes, dès que vous quittez ces artères.

Cinque !

Faut-il se déguiser pour le carnaval ?

Oui si vous en avez envie, sinon aucune obligation ! Le costumé et le non costumé font bon ménage, car l’un ne va pas sans l’autre. Oui pour être admiré, il faut bien des admirateurs !
Si toutefois, l’envie vous prend de porter un masque ou un loup pour les festivités, vous trouverez votre bonheur pour moins de dix euros à chaque coin de calle (rues) de Venise.

Sei !

Prendre des photos !
Les personnes costumées se prêtent avec grand plaisir au jeu de la pose et des photos. N’hésitez donc pas à leur demander gentiment la permission de prendre une photo ou même de poser avec eux. Sur toutes mes demandes, je n’ai du essuyer que trois refus, ce qui est vraiment infime par rapport à tous ceux qui ont accepté.
Le choix des photos !
A mon arrivée à Venise, je dégainais mon appareil dès que je voyais une personne en tenue de carnaval. Au fur et à mesure de mon incursion dans les festivités je suis devenue de plus en plus sélectif, étant donné le choix qui nous est offert. Ceci dit, les très beaux modèles sont souvent pris d’assaut et il n’est pas toujours facile de se frayer un chemin entre tous les objectifs pour faire la belle photo !
Une chose est sûre, Venise devient en cette période de carnaval, un théâtre à ciel ouvert. Chaque personne présente dans la sérénissime a un rôle bien défini. Le mien, celui de retrouver mon âme d’enfant et d’être émerveillée par tout ce qui se passe autour de moi. A force de sourire, j’ai mal aux zygomatiques , mais qu’à cela ne tienne, je signe sans aucune hésitation pour ce genre de maux !
Je vous laisse avec quelques photos, qui je l’espère vous donneront envie de découvrir le Carnaval de Venise un jour !
Retrouvez par ici mes autres articles sur Venise :

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *